• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Revue de presse Le premier canicross de la Hasel

Le premier canicross de la Hasel

Imprimer
« Avant la compétition, ce qui nous anime, c'est le plaisir d'être dans la nature avec notre chien », témoignaient Dominique et Solveig, deux compétitrices du club Spiridon, à l'arrivée du premier canicross de la Hasel.

Premier canicross de la Hasel

Un binôme complice

Orgnisée onjointement par le club Extrême Dog Alsace et les parents de l'école primaire d'Oberhaslach, la journée a vu plusieurs compétitions rassemblant quelques 150 personnes et déclinant toutes les disciplines de ce sport encore méconnu mais en plein essor.
« L'Alsace est une région où ce sport s'est bien implanté », commente Frédéric Simon, l'un des organisateurs. Le point commun entre toutes les disciplines, c'est le binôme complice que forment le coureur et son chien. Ce qui les différencie, c'est le moyen de déplacement.

Binôme complice

Course à pied, marche nordique, VTT ou trottinette ont emmené les équipages sur un circuit forestier, sous une fine pluie qui avait rendu le sol particulièrement gras. Si les départs à VTT et trottinette se font de minute en minute, celui du cross à pied est particulièrement spectaculaire ; imaginez une quarantaine de chiens bondissant simultanément en avant aux ordres du starter et emmenant derrière eux leur maître relié par une corde. « A droite, à droite », « allez, allez », les ordres fusent, attestant de la complicité entre les deux partenaires.
« De toute taille, de toute couleur, de toute race, de tout âge, les chiens sont tous différents et tous égaux dans la compétition », affirme au micro un des organisateurs. Pour les humains, les catégories hommes et femmes se déclinent en enfant 1 et 2, en senior et en vétérans.
La marche, avec ou sans chien, avec ou sans canne nordique, a, à elle seule, rassemblé plus de 70 personnes. L'inscription à celle-ci étant destinée à aider au financement d'une classe de mer pour les écoliers d'Oberhaslach. Au vu du succès rencontré, le canicross de la Hasel pourrait bien devenir un incontournable de la région.
D.H.